Un roman pour les jeunes
de 9 à 99 ans...

Les personnages principaux du roman
Cathy et Dorian, alias Karine et Daniel

Cathy

Dans le livre, Cathy est l'ainée de la famille. Bernard, comme tous les papas, est très fier de son intelligence et de sa beauté. Cathy a naturellement le don de comprendre les dauphins. Très réceptive aux émotions, elle ressent les états d'âme de ces animaux marins qu'elle adore. A l'approche de l'adolescence, elle sera très troublée par l'intérêt manifeste que lui portera Natanaël, le prince des altéantes.

Dans la vie réelle, Karine, ma fille chérie, a aussi eu le coup de foudre pour les dauphins depuis sa visite au Marineland. Elle a eu la chance de pouvoir en caresser un et partager un cours moment d'intense émotion. Du coup, elle rêve de devenir dresseuse de dauphins. Mais si cette envie n'est pas un simple effet temporaire, il lui faudra réussir ses études pour s'orienter vers cette carrière, tout en sachant que les postes sont très peu nombreux.

L'important est qu'elle a un rêve qui la motive et qui guidera son avenir.

Dorian

Dorian est le petit frère de Cathy, agé de neuf ans dans le livre. Il nage déjà comme un poisson et ne craint pas de suivre sa soeur dans les plongées en apnée. Heureusement car ils vont parcourir les profondeurs de la Méditerranée et vivre de sacrées aventures. Dorian n'a pas la langue dans sa poche et tutoyer une altesse, aussi sérénissime soit-elle, ne lui fait pas peur !

Dorian va devenir le meilleur copain de Jaanani, le petit dauphin blanc télépathe.

Dans la vie, Dorian est Daniel, mon fils cadet, aussi affectueux qu'impertinent. Il aimerait lui aussi rencontrer les dauphins, mais surtout pour s'amuser avec eux car il adore lui aussi jouer dans la mer. Ce petit veinard a la chance que son papa ait pu les amener vivre sur la côte d'azur. Dès qu'il est dans l'eau (de mai à octobre), il devient difficile de l'en faire sortir !

Cathy et Dorian sont fiers et heureux de pouvoir vous faire partager leurs aventures et espèrent qu'ils vous permettront d'avoir des rêves aussi agréables que les leurs...

M'inspirer de mes enfants pour écrire le roman a été très pratique : Karine et Daniel ont suivi l'histoire avec beaucoup d'assiduité ! Chaque soir au moment du coucher, je leur apportais le petit ordinateur avec lequel j'écrivais le roman et je leur lisais les page rédigées dans la journée à l'heure du déjeuner. Je corrigeais avec eux les inévitables fautes ou redites et ils ne manquaient pas de me reprendre lorsqu'un terme leur parraissait incompréhensible. Je devais faire attention à leur attribuer un rôle valorisant à chacun et ils se prenaient au jeu, confondant Dorian et Daniel, ou Karine et Cathy et me reprochant parfois des réactions que j'attribuais à leur personnage.

Avoir deux lecteurs dans la tranche d'âge correspondant au récit a été à l'évidence un avantage pour moi. Je crois aussi que cela aura fait naître une petite graine dans l'esprit de ma fille. La même graine que celle laissée par mon grand-père lorsque je venais en vacances dans sa belle maison du Revest et que je le voyais écrire ses romans...